La Biennale de Momon
À propos English
À proximité Colophon
Histoire

La Biennale de Momon a pour origine le village de Maumont dans le sud-ouest de la France. Maumont, comme beaucoup d'autres villages, a connu des changements significatifs lors de ces dernières décennies. Alors que le lieu a gardé la même structure physique, très peu de l'atmosphère originelle demeure : les résidents ont disparu et des étrangers ont pris leur place. L'agriculture est devenue jardinage, le travail physique est devenu détente.

A l'origine, le projet était que chacun des artistes réside et travaille à Maumont pendant quelque temps, absorbant l'atmosphère, l'histoire, et les histoires. Nous nous étions mis d'accord pour qu'après nos résidences respectives, nous quitterions le village sans laisser de trace et que le projet soit présenté en ligne uniquement.

La pandémie a radicalement modifié le projet. La plupart des participants ne connaissent le village qu'à travers des photos et des vidéos. La réalité physique qui a initié le projet joue maintenant un rôle différent. La pandémie a aussi généré un changement conceptuel du projet, nous poussant encore davantage du réel vers le virtuel. Au lieu de considérer cela comme une limite, nous l'avons accepté comme un événement naturel qui a inévitablement influencé nos choix.
En observant ce qui était encore là, nous avons imaginé comment cela pourrait nous mener vers quelque chose de beau. Nous avons crée une nouvelle colonie dans le monde virtuel, non pas basé sur le village de Maumont, mais sur un Momon imaginaire.
Le domaine momon.fr est devenu notre nouveau lieu, une nouvelle base, le nouvel original.

La Biennale de Momon est un projet initié par Frans van Lent et porté par neuf artistes: Sarah Boulton, Marc Buchy, Joan Heemskerk, Frans van Lent, Susana Mendes Silva, Josh Schwebel, Lisa Skuret, Elia Torrecilla et Martine Viale.
Ce que ces artistes ont en commun est qu'ils portent leur attention sur les processus du changement plutôt que sur les traces matérielles qu'il laisse. La designer Maya Rettelbach a rassemblé le travail des artistes sur un terrain neutre, à un endroit en dehors du village, dans un jardin virtuel.